Historique

Puy de Dôme

La partie centrale de la chaîne des Puys se situe sur la commune d’Orcines. Elle est composée du Puy de Dôme, du petit Puy de Dôme, du Puy de l’Aumone, du puy de Pariou, du puy de Fraisse, du puy de Mongoulède du Puy de Sarcoui (le Chaudron), du petit Sarcoui, et du puy de Clersiou . Ces biens ont été acquis pour l’essentiel par les habitants de la commune au moment de la révolution française, soit près de 1000 Ha qui sont répartis aujourd’hui entre 450 propriétaires.

Jusqu’à il y a trente ans, ces biens étaient gérés de façon traditionnelle par les habitants des villages, une partie des surfaces étant dévolue aux bois, l’autre à l’estive. La déprise agricole a entraîné un fonctionnement anarchique qu’il a été nécessaire de réguler par la création d’associations de propriétaires.

Quatre associations de propriétaires existent sur Orcines
  • L’association des propriétaires : du Puy de Dôme, petit Puy de Dôme et puy de l’Aumône et autres
  • Le groupement d’intérêt économique du Pariou
  • L’association des propriétaires des puys de Fraisse et de Montgoulède
  • L’association des propriétaires montagnes de Ternant.
Chaque association gère les biens qui lui sont propres, notamment :
  • l’exploitation des bois,
  • La signature des conventions avec les chasseurs,
  • l’estive ovine (chaque année près de 2000 moutons pacagent sur ces lieux pendant l’été)
  • L’évolution des dégradations et des conflits d’usage générés par la surfréquentation touristique.

Chaîne des Puys

La chaîne des Puys, site touristique incontournable, voit sa fréquentation en constante augmentation ; Site classé en 2000, Grand site de France en 2008, projet d’inscription au patrimoine mondial, Vulcania sont autant d’éléments qui attirent les touristes, les randonneurs,et les habitants de l’agglomération clermontoise qui viennent pratiquer la promenade, les activités sportives et de plein air.

Cette sur fréquentation entraîne une dégradation rapide des cheminements, la multiplication des sentiers et des conflits d’usage. Comment concilier exploitation forestière, troupeaux de moutons, chasseurs, tourisme de masse et sport ?

Afin de trouver une solution à ces problèmes, les quatre associations se sont fédérées en une union d’associations, Dômes – Union.