Information importante aux randonneurs en groupe

Dômes Union regroupe 850 hectares de propriétés privées qui, traditionnellement, sont vouées au pastoralisme, à l’exploitation forestière et à la chasse.

En 2003, par convention avec le Parc Naturel Régional des Volcans d’Auvergne, Dôme-Union a accepté d’ouvrir gratuitement ses propriétés à la randonnée pédestre ne dépassant pas le simple loisir individuel ou familial.

Aujourd’hui,nous constatons la présence quotidienne de nombreux groupes.

Il y a sur-fréquentation sur nos propriétés.

Les atteintes à l’environnement, à la faune, à la flore se multiplient .

Les dégradations deviennent irréversibles du fait de la fragilité des sols.
Les conflits d’usage sont inacceptables.

Nous sommes en devoir d’intervenir pour réduire la fréquentation.

Depuis le 1er septembre 2013, nous interdisons les randonnées de groupes sur nos propriétés

Nous sommes conscients de l’inconvénient que cette décision peut vous poser, mais nous devons sauvegarder,pour les générations futures, ce site exceptionnel.

D’autres destinations et itinéraires sont disponibles et nous vous conseillons de prendre contact par écrit avec le Parc Naturel Régional des Volcans d’Auvergne qui sera en mesure de vous proposer d’autres solutions.

3 Comments

  1. j’appartiens à une association « les amis de la nature » et j’organise un séjour rando en Auvergne en mai avec un groupe de 15 pers sur des sentiers GR ( proposés sur topo guide ) sur le site du puy de Sancy , vallée de Chaudefour, Murol, Saint Nectaire,Besse en Chandesse, la banne d’ordanche, les lacs Chambon, Pavin.
    Suite à la lecture d’un article interdisant le passage sur certaines propriétés, pouvez vous me communiquer les zones interdites aux passages des groupes et éventuellement me proposer des itinéraires de contournements. Merci
    Bien cordialement.
    joel BRUNEL

    Répondre
  2. En tant qu’organisateur de voyages pour groupes scolaires , je regrette vivement que les groupes n’aient plus accès notamment au Puy de Pariou qui constitue une randonnée facile et offre un superbe cratère, cas d’école du volcanisme. Il est fort dommage que cet emblème de l’Auvergne ne soit pas accessible et déplore que vous ne puissiez vous entendre avec les autorités notamment le PNR d’Auvergne . Les sites volcaniques en particulier les Monts Dômes sont les points forts du tourisme en Auvergne apprécié par de nombreux randonneurs . C’est un vrai préjudice porté à la connaissance des enfants . Que ( vous ) faut il pour que les choses avancent ? Alain BILLY

    Répondre
  3. Bonjour, je suis prof de SVT (ancien étudiant géologue de Clermont Fd), fréquentant la Chaîne des puys avec des élèves depuis 20 ans, prenant garde à ne pas sortir des chemins, les sensibilisant à la préservation des sites et à l’érosion. Il y a quelque temps (avant la pose de panneaux), je me suis fait reprendre avec un petit groupe d’élèves au parking des Goules par une randonneuse d’un groupe de 5-6 personnes (famille ou groupe ?) qui par la suite s’est avérée avoir traversé le pré (que je prend bien soin d’éviter depuis qu’il y a une clôture et qu’un itinéraire alternatif est en place même s’il est plus long), puis rencontré des militaires en manœuvre. Du coup qui est responsable de la dégradation des sites ?, la présence de groupes organisés et responsables ou la surfréquentation par les individuels et familiaux ?, au Sarcoui ce ne sont pas mes élèves qui ont cassé pour récupérer de minuscules cristaux d’hématites. La plupart des dégradations dont j’ai eu connaissance aux cours des années ne sont pas imputables à des groupes encadrés mais à des individus. Je tenais donc à dire que je trouve cette interdiction aux groupes injuste. Pour préciser, quand je me rend avec des élèves dans la Chaîne, je m’y trouve à titre pédagogique en classe de terrain et sur mes heures de travail.

    Cordialement, Serge NENERT

    Répondre

Leave a commentRépondre à Joel BRUNEL